Pour bien commencer en macrophotographie


Heliconius Zèbre

La macrophotographie, communément appelée macro, est devenue populaire avec la photographie numérique. Auparavant les coûts de développement, liés au rapport taux d’échecs / difficulté, rendaient cette discipline difficile d'accès autant pour les amateurs que pour les professionnels. Nous savons qu'en numérique, une photo de plus ne coûte rien, alors pourquoi se priver ?

Un petit rappel pour les puristes : la macro a un rapport supérieur ou égal à 1/1, cela signifie que 1 mm du sujet doit être supérieur (ou égal) à 1 mm sur le capteur. Mais par facilité d'usage le terme est employé autant pour la macro que pour la “proxi-photo”.

En macro, la liste d'accessoires “utiles dédiés” est longue : flash, objectif, bonette… Ne succombez pas aux “conseils des vendeurs”, commencez avec votre matériel de base (voir encart Matériel) pour vous familiariser avec celui-ci, vous verrez ensuite.

Les conseils de cette rubrique vous ont aidé (e): envoyez-moi une de vos photos, je la publierai sur cette page.

La tête en bas. Plein format, 105 mm macro, f/8, 1/400s
Libellule. APS-C, 105 mm macro + multiplicateur x2, f/18, 1/80s
Orchidée, APS-C, 105 mm, f/45, 1/2s
La reine d'Angleterre. Plein format, 90 mm macro, f/16, 6s + bonnette macro 10
Scorpion. Plein format, 105 mm macro + multiplicateur x2, f/14, 1/100s
Criquet géant. APS-C, 90 mm macro, f/11, 1/160s
Hémérocalle. Plein format, 105 mm macro, f/4, 1/320s
Les yeux de la mygale. APS-C, 90 mm macro, f/13, 1/20s
Je suis inoxydable. Plein format, 105 mm macro + multiplicateur x2, f/10, 1/125s